Test

jeudi 9 mars 2017

Traversée du Canal de Panama


Pour attendre notre date de passage du canal, on s'est rendu à l'ancrage en face du Club Nautico. Ici on est directement dans le port de Colon avec tous les désagréments que ça peut amener; eau sale, trafic jour et nuit des bateaux pilotes qui passent près de nous sans ralentir. Le mouillage n'est vraiment pas terrible, mais c'est le seul possible à Colon. 

Le port de Colon est impressionnant.


Les bateaux de croisière passent juste à côté de nous dans le mouillage.

Pour la traversée du canal de Panama, les autorités exigent qu'il y ait 4 personnes dédiées à la manipulation des lignes d'amarrages, plus le capitaine. Lise et Benoît du voilier Vomo se sont généreusement porté volontaire pour nous assister. Il nous manquait une autre personne. 

Nous avons rencontré Phillipe et Soizic qui sont équipier sur le catamaran Toumim et qui se portent volontaire eux aussi. L'équipe est complète. Ainsi, jeudi le 16 février 2017, on quitte notre ancrage du Club Nautico pour nous rendre à un ancrage juste à l'entrée du canal qu'ils appellent le Flat. C'est ici que notre Pilote montera à bord pour nous guider dans le passage des écluses et pour la traversée du Canal. 

Un nouveau pont en construction 

On navigue dans la court des Grands!

Les portes de la première écluse de Gatun se referment. Au revoir l'Atlantique!

Lise bien à son poste

Pour les écluses du Gatun, nous sommes trois voiliers à couple, et un gros cargo juste en avant.

La webcam à Gatun permet de voir notre passage. On est le deuxième voilier sur cette photo. Merci à Nycole Gaudreault du réseau du Capitaine pour cette capture d'écran! 

Phillipe, un bon vivant, fait faire trempette à ses pieds!

Le premier jour on monte trois écluses et on s'amarre sur une bouée dans le lac Gatun pour y passer la nuit. Notre pilote est récupéré par une embarcation et un autre pilote viendra le lendemain matin pour continuer le passage. Toute la navigation dans le canal se fait au moteur. Nous devons tenir une vitesse de 6 noeuds.

On approche du pont du centenaire.

Le pont du centenaire

Avant d'entrer dans l'écluse les bateaux s'attachent ensemble et c'est Océana qui mène les les deux embarcations.

Une autre webcam permet de nous voir dans l'écluse de Miraflores. On est tout petit mais oui, c'est bien nous!

La même webcam, mais cette fois-ci l'eau est baissé. 
Merci à mon frère Guy pour ces captures d'écrans. Un beau souvenir pour nous!

Un bateau de touriste nous accompagne dans l'écluse de Miraflores

Le travail de Line Handler




Il ne reste qu'un éclusage et c'est terminé!
Merci lise de Vomo pur la hoto.

Tout se passe à merveille au grand plaisir de l'équipage!


Les portes de Miraflores s'ouvrent sur le Pacifique

Ça y est, on est dans le Pacifique.


Le pont des Amériques a été pendant plusieurs années le seul lien des Amériques

Voici l'équipage au grand complet (sauf Aline qui est derrière la caméra) 
Benoît, Lise, Soizic, Phillipe, Guillermo notre pilote et moi. On a eu bien du plaisir!

Notre pilote nous quitte.

La vue de Panama City est grandiose de la mer.

Le soir on fête notre arrivé dans le Pacifique. Lise et Benoît nous on amené un très bon foie gras de canard que nous dégustons avec un bon mousseux! Merci Lise pour cette photo!

On a passé de très bons moments avec Lise et Benoît. Encore un gros merci pour toute l'aide que vous nous avez apporté et surtout votre bonne humeur!

Suite à notre traversée du canal on s'est ancré en face de la marina la Playita à Panama City. C'est de là que nous avons complété notre préparation pour entreprendre la traversée du Pacifique en direction des Îles Marquise. Divers travaux de maintenance et surtout approvisionnement était au menu!
Nous avons quitté Panama City le 8 mars. Nous sommes présentement dans l'archipel des Perlas en attente d'une météo favorable pour partir.

Salutations !
Aline et Luc

1 commentaire:

Armand Jacobs a dit…

Bonjour,
Votre bloc est génial.....
Juste un petit bémol vous ne dite jamais combien cela coûte. Nous on aimerais bien savoir
Merci
Amitié et bon vent dans le Pacifique?
Armand & Jacqueline du jac'line en Colombie