Test

dimanche 7 mai 2017

Les Îles Marquises, Polynésie Française

C'est lundi le 10 avril que nous avons enfin jeté l'ancre aux Marquises. Après 30 jours de navigation on était bien content. Pour notre premier arrêt aux Marquises, on a choisi le mouillage de la baie des vierges sur l'île de Fatu Hiva. Comme ce n'est pas un port d'entrée, normalement nous n'aurions pas dû nous y arrêter, mais comme elle est la première île qu'on rencontre, c'est trop tentant. Donc, on fait comme beaucoup d'autres navigateurs avant nous et on s'y arrête quand même. Tout se passe sans problème.
Ce qui nous frappe en s'approchant des côtes de Fatu Hiva, c'est sa grande beauté, mais aussi l'odeur de fleurs qui nous saute au nez.
La vue du mouillage est grandiose ici, d'une incroyable beauté. Dommage cependant qu'ils soient en travaux d'aménagement du port, la grue et les blocs de ciments gâchent un peu le paysage, mais ce sera sûrement pour le mieux lorsque les travaux seront complétés.
Le premier soir de notre arrivé on le passe sur le bateau bien tranquille avec notre bouteille de mousseux. On ne va pas au lit bien tard! Que ça fait du bien!
On approche du mouillage. Ça sent le repos!

Le paysage est extraordinaire.


Cette nuit on aura pas besoin de se lever,

À Fatu Hiva on a retrouvé nos amis Françoise et Joël du catamaran Toumim. Ils sont arrivés le matin, et nous en fin de journée. Pour notre première sortie sur Fatu Hiva on se fait une promenade jusqu'à une cascade. Une marche d'environ une heure. Sur une route au départ et un très jolie sentier en forêt pour finir. La marche en valait la peine. La cascade est majestueuse, 200 pieds de hauteur et un bassin à ses pieds pour s'y baigner. Quel plaisir ce bain d'eau douce.
Sur la route menant à la cascade on s'arrête discuter avec les gens. On se fait offrir des fruits; pamplemousses, bananes jaunes (fei) à cuire et bananes. Avant d'arriver on avait lu que les Polynésiens étaient sympathiques et acceuillants, et bien c'est vraiment le cas. Des bonjours de tous, des sourires, et ces fruits.

Le sentier menant à la cascade.

Quelle rafraîchissante baignade!



Le soir, au village, nous allons chez un local qui a organisé un souper avec des plats typiquement Polynésiens; Poisson crue au lait de coco et concombre et un plat de chèvre. Ce n'était pas donné, 15 euro\pers, mais on a très bien mangé et fait la découverte de plats traditionnels.
Nos hôtes pour le souper traditionnel Marquisien. 

Le lendemain matin, après avoir regardé la météo, on constate que si nous ne partons pas aujourd'hui, on devra faire la distance entre Fatu Hiva et Hiva Oa, 45 milles au moteur, parce que les prochains 5 jours n'indiquent pas de vent. Alors on part!
Mercredi le 12 avril, on arrive sur Hiva Oa vers 15h30. L'ancrage dans le port n'est pas terrible. Il y a beaucoup de bateaux, donc peu d'espace. Nous trouvons finalement un endroit entre une digue et un voilier américain. Nous devons cependant nous ancrer sur deux ancres; une à l'avant et une à l'arrière. On ne l'a pas fait souvent, mais ça se passe très bien malgré un peu de stress! On restera à bord le reste de la journée.
Vue de notre mouillage à Hiva Oa.



Le lendemain c'est le temps d'aller faire les formalités à la Gendarmerie. Une marche de trois km depuis le port. Les gendarmes sont sympathiques et on complète un formulaire. Ensuite il faut se rendre à la banque pour verser une caution de rapatriement. C'est un montant d'argent qui couvre le prix d'un billet d'avion pour, dans notre cas, le Canada. Deux fois 2084.00$CAD. Cet argent nous sera rendu lors de notre sortie de la Polynésie dans quelques mois.
Josette, c'est le nom d'une charmante dame qui travaille à la petite épicerie du village. La journée de notre passage elle porte une couronne et un collier de fleurs. Elle nous a dit que c'est l'anniversaire de sa fille aujourd'hui et c'est pour cela qu'elle s'est parée de ces fleurs. Aline lui demande de la prendre en photo, elle est bien contente d'accepter. Elle nous offre même le dîner. Des plats chauds qu'ils vendent à l'épicerie le midi. C'était délicieux!
Dans l'après-midi, on se balade dans le village et on va faire un tour jusqu'au cimetière pour voir les tombes de Jacques Brel et de Paul Gaugin.
Voici notre belle Josette!



Samedi le 15 avril, on quitte Hiva Oa pour se rendre à l'île voisine, Tahuata. On a un beau petit vent arrière et c'est sous génois seul qu'on se rend jusqu'à l'anse Ivaiva Iti. Une toute petite baie très jolie avec plage de sable et cocotier. La Vraie carte postale! Et on est tout seul. On y serait bien resté quelques jours, mais le lendemain de notre arrivée, un vent d'ouest s'est levé et cette baie est grande ouverte à l'ouest. On s'est donc déplacé au nord de l'île, au mouillage de Motopu. Cette grande baie nous offre toute la protection qu'on a besoin.
Anse Ivaiva Iti

On est seul au mouillage de Motopu

Le lendemain on va faire un tour au village, question de se dégourdir un peu. Pas grand chose à voir, une seule rue, mais l'église est charmante. C'est encore une fois la gentillesse des gens qui nous touche ici. Les gens ont le temps et sont contents lorsqu'on s'arrête pour discuter avec eux. On s'est encore fait offrir gratuitement d'excellents pamplemousses.

Ils sont excellents ces pamplemousses.


Un séchoir à copra (noix de coco)

Mardi, le 18 avril, on est toujours au mouillage de Motobu lorsqu'on voit arriver nos copains Français du voilier Morgane. La dernière fois qu'on les a vu, c'était au Panama le jour de leurs départ. Ils jettent l'ancre près de nous, mais leur chaîne reste prise dans le corail. En tentant de se défaire, la chaîne bien raide, ils ont cassé le davier lorsqu'une vague à fait monté le bateau. Il vient de pleuvoir et l'eau est toute brune. Nous attendrons au lendemain pour tenter de les déprendre. Le soir, ils sont nos invités pour l'apéro. On en profite pour se raconter nos aventures de traversée!
Le lendemain matin, Daniel enfile son costume de plongé, et c'est sans grande difficulté qu'il réussi à replacer la chaîne pour éviter les patates de corails et ainsi la remonter.
Nous levons l'ancre nous aussi pour nous rendre dans la jolie baie de Hapatoni, toujours sur Tahuata. On est allé se balader au tout petit village. Ici plusieurs artistes sculpteurs fabriquent toutes sortes d'artisanats. C'était bien jolie, mais on a seulement regardé! Les prix n'étaient pas dans notre budget!


La baie d'hapatoni

Jeudi le 20 avril, les vents sont de l'est enfin. On en profite pour se rendre sur l'île de Ua Pou qui est située à 66 milles de Tahuata. On pensait être bon pour faire cette navigation à voile, mais le vent est trop faible et on avance pas assez rapidement pour arriver de clarté. Ce sera donc voile moteur! On est arrivé au mouillage de Hakahou vers 16h30 sous une pluie fine. Elle est magnifique cette île qu'on appelle aussi “ Île ces piliers” à cause des gigantesques aiguilles de rochers basaltiques. Côté météo on est pas chanceux, on aurait voulu faire quelques sentiers, mais il pleut à tous les jours et pas juste un peu. Tout est détrempé. On s'est quand même baladé dans le village.


À Hakahoum sur Ua Pou, le midi, il y a tous les jours en semaine un repas communautaire qui est servis. Il s'agit de plats traditionnels comme par exemple poisson crue au lait de coco et chèvre. C'est un buffet et pour 700CFP, on se sert à volonté. On s'est régalé. Il y avait 4 sortes de poissons crues, du poisson cuit, différent plat de chèvre. L'endroit parfait pour découvrir à peu de frais plusieurs mets locaux. En plus, c'est l'endroit parfait pour rencontrer des gens.
Fabrication de Tapa, Un tissu fabriqué en frappant la fibre du bois. Un processus très long!


Elle prend la pose pour nous!

Dimanche le 23 avril, une fenêtre météo se présente pour se rendre aux Tuamotu. Comme elles sont rare ces temps-ci, on la prend. C'est donc vers 10h30 que nous quittons les Marquises. Nous y aurons passé 2 semaines.

Les îles sont magnifiques, la verdure, les montagnes. Les gens sont vraiment acceuillant et sympathiques, c'est surtout de ça qu'on se rappelleras. Les mouillages par contre ne sont pas faciles, souvent profond, presque toujours rouleurs et pas beaucoup de place. 
On vous parle bientôt des Tuamotu.
Salutations!
Aline et Luc

Photos de notre traversée vers les Marquises

Voici enfin les photos de notre traversée

Notre provision de fruits frais!

 Les couchers de soleils étaient souvent impressionnants.

A l'équateur j'ai du plonger pour dégager une corde prise dans un safran. Bien sûr je me suis attaché!

Lattitude 0, on voit pas ça souvent.

Et bien sûr qu'on célèbre le passage de l'équateur. La première gorgée est pour Neptune!


Du canard confie pour mon souper d'anniversaire.

Des grains comme celui-là on en a vus souvent, un peu trop souvent!

On aura du bon pain frais!

Des bestioles qui poussent sur la petites roulettes du loch. Comment elles font pour s'accrocher en navigation?

Le soleil vient de se coucher, le ciel est magnifique.

Une fois par jour le capitaine ajoute la position sur la carte.

Le radar est bien utile pour nous montrer les grains

Après 30 jours de mer, nous voici maintenant au Marquises. C'est bien agréable de voir la terre.


Salutations!
Aline et Luc

mardi 11 avril 2017

Océana aux Marquises

Après une traversée de 30 jours, 8 heures et 15 minutes depuis l'archipel des Perlas, nous sommes arrivés aux Marquises. À 17h30, on a jeté l'ancre dans la baie des Vierges sur l'île de Fatu Hiva.
Hier soir on a ouvert une bouteille de mousseux pour célébrer notre traversée. À ce qu'on a bien dormi! Toute une nuit sans avoir à se lever. C'est ce dont on rêvait depuis des jours!
Ce matin, après la mise à l'eau de l'annexe on est allé à terre. Nous sommes allé à une cascade qui est à une heure de marche en compagnie des équipages de deux bateaux Français. Une magnifique promenade en forêt. Attendez de voir ça en photo!
On est ici que depuis une journée et on adore!

Pour l'internet, il faudra attendre que nous soyons sur une autre île. Il y a certaines possibilités ici, mais c'est très chère et surtout on a pas d'argent local et il n'y a pas de banque ici.

Salutations!
Aline et Luc

lundi 10 avril 2017

Traversée vers les Marquises (Terre, Terre)

Après avoir recalculée notre route, et avec l'aide du moteur durant 3 heures ce matin lorsque le vent était faible, c'est finalement aujourd'hui que prendra fin cette traversée. Ainsi, nous devrions jeter l'ancre dans la baie des Vierges sur Fatu Hiva vers 18h00. Juste avant que le jour ne tombe. On a vraiment hâte!

Et oui Guy, j'ai crié Terre, Terre à 11h30 ce matin. Fatu Hiva, la première île des Marquises et parait-il la plus belle, juste là devant moi! Bien content encore une fois de la précision du GPS! On a confiance, mais quand même, faudrait pas passer à côté!

Heure: 12h45 (local)
Position: 10 26.11S 138 16.90W
Cap vrai: 275
Vitesse: 6.5 noeuds
Vent apparent: 13 noeuds
Distance parcourue les 24 dernières heures: 140 milles nautiques
Distance à parcourir avant l'arrivé: 26 Milles nautiques

Hier après midi, le vent était faible et la mer calme on en a profité pour fumer une partie du thon qu'on a pêché il y a deux jours. Très pratique et surtout excellent pour les apéros. Ce n'est pas la première fois que nous fumons du poisson en navigation, mais fumer du poisson au portant, c'est pas évident. On avait presque autant de boucane sur nous que le poisson! j'exagère juste un peu. Mais le résultat est parfait, le thon fumé c'est excellent!

La nuit passé à été très agréable. Seulement un grain qui est passé à 3 milles sur notre tribord. Une belle nuit étoilée juste avant notre arrivée, c'est pas formidable ça! Vous auriez du voir le coucher de lune qu'on a eu ce matin, tout un spectacle.

Demain je vous parle de notre arrivée!

Salutations!
Aline et Luc

dimanche 9 avril 2017

Traversée vers les Marquises (jour 30)

La nuit passée était comme la nuit précédente, des grains, du vent fort, etc... sauf qu'en prime on a eu des éclairs! Un beau spectacle, qu'on se serait passé d'avoir! C'est toujours un peu inquiétant de passer dans une zone d'éclairs en bateau, en voilier surtout. Rien à perte de vue, de l'eau, que de l'eau et,... un beau mât en aluminium pointé à 60 pieds vers le ciel. Que ça doit être tentant pour un éclair de s'y jeter! Et quand ça frappe, tu n'as plus d'électronique, tout est grillé. On ne veut pas ça!

Heure: 13h05 (local)
Position: 10 22.57S 135 57.40W
Cap vrai: 265
Vitesse: 5.5 noeuds
Vent apparent: 13 noeuds
Distance parcourue les 24 dernières heures: 139 milles nautiques (on a fait beaucoup de zig zag)
Distance à parcourir avant l'arrivé: 162 Milles nautiques (demain le chiffre de la distance parcourue vas être plus grand que la distance à parcourir, ça fait longtemps que je rêvais de voir ça!)

On commence à faire nos calculs pour une arrivée de jour sur l'île de Fatu Hiva. Ça ne regarde pas tellement bien. Au moment d'écrire ce texte, on ne va assez rapidement pour arriver de jour demain et on va trop vite pour arriver de clarté le jour suivant! Alors, il nous faudra probablement nous ralentir pour arriver au petit matin après demain, soit le 11 Avril.
Pas besoin de vous dire, qu'avec les deux dernières nuits qu'on a passé, on aurait bien aimé arrivé lundi en fin de journée! Passer la nuit au lit au lieu de compter les grains!

Ce matin Aline nous a cuisiné d'excellents biscuits aux canneberges séchées et au beurre de la Nouvelle-Zélande.(Ça te dis quelque chose Lise!) Un régal! Il n'y en aura pas longtemps!

Salutations!
Aline et Luc

samedi 8 avril 2017

Traversée vers les Marquises (jour 29)

La nuit dernière a été la pire de cette traversée. Des grains successifs qui ont faient monter l'anémomêtre jusqu'à 30 noeuds. L'écran du radar était pas mal impressionnant à voir! Vous comprendrez qu'on a pas beaucoup dormi. Il a fallu prendre un ris dans la Grand voile, enrouler le génois lors du passage du grain et dérouler par la suite pour garder une vitesse confortable dans cette mer de vagues courtes.
Depuis ce matin c'est la même chose, plusieurs grains et de la pluie sauf que le vent a beaucoup diminué. Par chance la mer à suivie et c'est confortable.

Heure: 13h45 (local)
Position: 10 44.58S 133 39.01W
Cap vrai: 285
Vitesse: 5 noeuds
Vent apparent: 8 noeuds
Distance parcourue les 24 dernières heures: 138 milles nautiques
Distance à parcourir avant l'arrivé: 295 Milles nautiques

On a changé d'amure ce matin, la grand voile est maintenant sur babord et le génois tangoné sur tribord. Ça faisait plus d'une semaine qu'on était sur l'autre amure.

Hier en après midi on a eu le plaisir d'avoir quelques dauphins qui sont venu nager avec Océana. Toujours des instants magiques. Malheureusement ils ne sont pas restés longtemps!

Salutations!
Aline et Luc

vendredi 7 avril 2017

Traversée vers les Marquises (jour 28)

Ça claque pas aujourd'hui ça tangue et roule. On a entre 16 et 22 noeuds de vent depuis ce matin la mer est pas mal agitée et ça bouge dans tous les sens. Mais on ne se plaint pas, de un on avance rapidement et de deux ça ne claque pas. Le bonheur! Faudrait pas que le vent diminue par contre car là on y goûterait!

Heure: 14h20 (local)
Position: 10 48.85S 131 09.47W
Cap vrai: 275
Vitesse: 6.5 noeuds
Vent apparent: 15 noeuds
Distance parcourue les 24 dernières heures: 147 milles nautiques
Distance à parcourir avant l'arrivé: 446 Milles nautiques

Je viens d'apprendre que ma balise Spot ne couvre pas la région ou je suis actuellement et non plus la Polynésie Française. (Merci Richard pour la recherche!) Ils sont avec le réseau de satellites Globalstar et ne couvrent pas bien ce secteur. Bien sûr j'ai une balise de détresse qui elle a une couverture mondiale, mais la Spot c'est le fun pour les parents et amis qui nous suivent. Dommage! En plus nous payons près de 200$ par année et ça ne fonctionne plus!!! Espérons que plus à l'ouest le service reprendra.

Grande nouvelle! Enfin la pêche à été fructueuse. Un beau thon de 12 livres qui fera la joie de nos repas pour les prochains jours! À nos livres de recettes!

Et oui, je l'ai fait, l'heure est changé. Il est maintenant 19h00 au Québec lorsqu'il est 14h00 ici. Il nous reste un changement de fuseau horaire à faire avant les Marquises, de 30 minutes celui-là. Et oui, 30 minutes! c'est quoi l'idée! Ainsi dans quelques jours lorsque nous serons aux Marquises, il sera 13h30 ici et il sera 19h00 au Québec.

Le soleil à laissé place au nuage aujourd'hui, c'est moins chaud! Quand même 30 degrés!

Salutations!
Aline et Luc