dimanche 14 août 2016

San Blas, Panama

Mercredi le 6 juillet, on quitte Puerto Lindo pour se rendre dans les San Blas. Nous avons 42 milles à faire. Le vent est léger, trop léger pour faire cette distance à voile et arriver de jour, donc c'est voile assisté du moteur toute la journée!
Nous arrivons à Chichime dans les San Blas à 16h30. Le mouillage est jolie. Mais quel est notre surprise de le voir aussi bondé de bateaux. On a de la difficulté à trouver une place! Surtout qu'on est en basse saison, ça va être quoi en haute saison!
Heureusement, ce sera le seul mouillage bondé qu'on a rencontré durant notre séjour d'un mois. Il y avait bien quelques bateaux dans les autres mouillages, mais toujours quand même beaucoup de place. Les San Blas ne sont plus ce qu'ils étaient il y a quelques années seulement. Il y a du monde maintenant! C'est un peu une déception!
Mais que c'est jolie. Toutes ces petites îles chargées de cocotiers, bordées de plages de sable blanc dans une eau émeraude sont a faire rêver!

Fruits de mer à vendre!

Le mouillage de Chichime



Venancio et ces molas. On lui en a acheté quelques un.

Du corail blanc. 

Un crabe corail. 

Un bon souper!

Les îles San Blas constituent un vaste archipel situé sur la côte Atlantique de Panama. Composé de plus de 350 îles, il y en a une pour chaque jour de l'année. C'est peut-être pour ça que les voyageurs "collent" ici! Cet archipel est un territoire contrôlé par les indiens Kunas. Ils vivent ici encore comme il y a 100 ans, mais sont de plus en plus "attirés" par le progrès. Nargana en est un bon exemple. C'est vraiment spéciale de voir toutes ces antennes de réception satellite pour la TV sur le toit des huttes fabriquées de branches de palmiers!
Lemmon cays




Central Holandes



Le mouillage de Swimming Pool dans les Holandes

Coucher de soleil sur Crab Cay

Nargana

Un petit resto sur Nargana

Voyez cette antenne TV sur la hutte!


Océana1 tout seul au mouillage de Nargana



On vient de lui acheter des bananes

Rio Diablo

Les navigations sont faciles ici. On est, la plus part du temps protégé derrière une barrière de récifs, et les distances sont courtes. Cependant, il faut naviguer à vue. Les cartes ne sont pas nécessairement précises. On part donc normalement lorsque le soleil est suffisamment haut pour nous permettre de voir les récifs, et on s'arrange pour arriver avec le soleil dans le dos. Les choix de mouillages doivent absolument en tenir compte.
On est en plein coeur de la saison des pluies en ce moment. La saison des pluies ici n'a rien à voir avec ce qu'on a connu ailleurs. Ici il pleut beaucoup plus souvent et c'est souvent accompagné de tonnerres et d'éclairs. Le pire ce sont ces coups de vent qu'ils appellent Chocosanas. C'est un vent qui vient des montagnes et qui peut souffler jusqu'à 50 noeuds. Ça ne dure pas tellement longtemps, mais c'est que ça arrive principalement la nuit. On en a eu quelques un. Le plus fort a fait monter notre anémomètre à 45 noeuds. On a pas bougé. Pas besoin de vous dire qu'on était fière de notre ancre! Mais ce n'est pas agréable de se faire réveiller la nuit comme ça!
Mouillage de Green Island

Coco Bandero

Notre voisin à Coco Bandero

Coco Bandero a été notre coup de coeur dans les San Blas

Un petit souvenir!


Acuadup, un jolie village traditionnel.

Promenade dans le village



Porvenir

La plage de Porvenir vue du resto. J'ai mangé ici un excellent plat de Poulpe et Aline un délicieux poisson. 

Durant notre séjour on a visité les mouillages suivant: Chichime, East Lemmon Cay, Les Holandes avec; Central Holandes, Waisaladup et Swimming Pool. Ensuite, quelques jours à Nargana pour un petit réapprovisionnement, Green Island et le magnifique Coco Bandero, notre préféré. Par la suite on est retourné aux Holandes, Lemmon Cays et on a visité Acuadup et Porvenir.
C'est dimanche le 7 août que nous sommes revenu sur la côte du Panama. Puerto Lindo pour la nuit et le lendemain, Portobelo.
Nous passerons ici les prochaines semaines.


Salutations!

Aline et Luc

samedi 23 juillet 2016

Panama

On est au panama depuis un mois maintenant. Notre traversée depuis San Andres s'est bien passée. On a seulement eu un grain qui a fait monter l'anémomètre à 30 noeuds. En cette saison, on s'y attendait.
Le grain sera sur nous bientôt!

Notre port d'entré  au Panama a été Puerto Linton. On y est arrivé au matin du 23 juin. En après-midi on est allé à la marina pour faire les formalités avec le port capitan et le lendemain on s'est rendu en bus à Portobello pour l'immigration. C'est pas donné, un total de 415$ US. Mais c'est bon pour un an!

La marina de Puerto Linton 


Une jolie plage à distance de dinghy de notre mouillage.

On est sur Isla Grande. Au loin on voit le mouillage de Puerto Linton.

Promenade agréable sur Isla Grande.

Beaucoup de petits Restos pas chère



On est resté une bonne semaine à Puerto Linton. De là on a pris le bus pour Portobello, Sabanitas et Colon. On en a profité pour compléter notre approvisionnement en vue de notre séjour dans les San Blas.
On voyage ici aussi en "chicken bus"!

Portobello est une jolie petite ville pleine  d'histoire. Il était un des plus important site pour le chargement des tonnes d'or et d'argent provenant d'Amérique du sud et centrale. Toutes ces richesses étaient envoyées vers la capitale de l'empire Espanol, Séville. Il y a plusieurs ruines de fortifications encore en bonnes état qu'il est possible de visiter.
Portobello est bien jolie.

Sabanitas de son côté, à part ses supermarchés, n'a rien d'intéressant à offrir. Beaucoup de pollutions et de trafics.
Sabanitas et ses nombreux taxis jaunes. Le populaire supermarché Rey.


Notre visite à Colon a été trop rapide pour vous en donner une appréciation. On se promet d'y retourner pour la visiter cette fois-ci. 

Nous sommes dans les San Blas depuis le 6 juillet.  Les paysages sont fantastiques. On vous garde les détails pour notre prochaine mise à jour.

Comme l'Internet  ici ne nous permet pas de mettre les photos en grande taille, on vous en montrera plus à notre retour dans la civilisation!

Salutations!
Aline et Luc 


jeudi 16 juin 2016

San Andrés, Colombie (suite)

Ben oui, on est encore à San Andrés! C'est pas parce qu'on adore l'endroit, c'est parce qu'on était pris ici. Je m'explique.
À la fin mai, si vous vous souvenez de notre publication précédente, on était dans l'attente de marchandises qu'on avait commandées de la Floride. Finalement nous avons dû attendre une semaine supplémentaire pour recevoir le tout. On ne nous avait pas dit que nous devions fournir un document qu'ils appellent un ''IMO''. C'est un document essentiel pour l'expédition de matériel ''Hazardous''. Y parait que c'est dangereux de la peinture!!!  Le fameux document nous a coûté un beau 100$US. C'est donc enfin mardi le 30 mai que le bateau venant de Floride nous a livré notre marchandise.

On a notre stock, on est tout content d'être enfin libre de partir. Et bien non!

Un problème de nerf sciatique pour le capitaine. Je ne sais pas d'où ça vient, comment j'ai eu ça, mais ce que je sais c'est que ça fait mal en ...#%;*!  Pas capable de m'asseoir. Rester debout sans bouger est insupportable. La seul position possible c'est couché. Pas pratique pour naviguer à voile! On est pris ici!
Je dois voir un médecin. Par chance, en Colombie on est dans un pays civilisé, c'est pas comme au Québec! Je me rends à une clinique médicale, pas besoin de rendez-vous. J'attends environ 20 minutes debout (vous vous souvenez, je ne peux pas m'asseoir!) et je rencontre le médecin. Il confirme un problème avec le nerf sciatique. Il me prescrit 3 injections d'anti-inflammatoires genre cortisone et des capsules d'anti-douleurs. Pour la consultation ce sera 50K pesos (21$CAD). On se rends maintenant à la pharmacie pour acheter les médicaments et recevoir ma première injection. Et oui, ici c'est la pharmacienne qui me donne mes injections, ... dans la fesse!!! Je devrais revenir la revoir dans cinq jours pour l'injection suivante. J'ai déjà hâte!
Mais le plus beau, c'est qu'avec ce traitement, la douleur est partie. Manger coucher c'était pas vraiment agréable!
J'ai reçu lundi ma dernière injection. Je sais que ce n'est pas guérit complètement, mais c'est vivable, ou navigable devrais-je dire! Faut maintenant que le temps joue son rôle, faire quelques exercices et être prudent avec les efforts dans le bas du dos.

Tant qu'à faire, on en profite pour aller chez le dentiste. J'ai deux plombages qui se sont brisés récemment et qui ont besoin d'être refaits. J'y suis allé hier matin. Encore une fois pas de rendez-vous. Je n'ai pas eu a attendre plus de 2 minutes. Une demie-heure plus tard, j'ai deux nouveaux plombages et il m'en coûte 200K pesos (86$ CAD) pour le tout!
Demain Aline et moi on y retournent pour un nettoyage. On aime trop ça!

Nos journées on les occupe par de petits travaux. Aline ces temps-ci refait des vernis à l'intérieur; contours des hublots et dessus de la table à carte. Ça fait du bien! Normalement le matin, on vas faire une balade à terre pour aller chercher des provisions, il y a toujours un peu de shopping à faire.
Et, à tous les jours vers 16h00 c'est notre tournois de SkipBo.

Le port commercial de San Andrés. C'est là que je suis allé chercher mon matériels.

La moto est vraiment Le moyen de transport ici.

Voici la preuve qu'on est en pleine saison des pluies! 


Tournée ce matin. Heureusement c'est pas souvent comme ça!


On attend maintenant une météo pour se rendre au Panama ou à Cartagène. Probablement qu'en fin de semaine ce sera bon. On verra! Mais en fait, on est pas pressé du tout. Pourquoi on le serais!

Salutations!
Aline et Luc


jeudi 19 mai 2016

Providencia - San Andrés, Colombie

Lorsqu'on était à Providencia, on a eu de la visite du Québec. Alain Coulombe, un ancien collègue de travail d'Aline est venu passer une dizaine de jours avec nous. Comme nous étions à Providencia depuis déjà deux semaines, on avait eu le temps de préparer un petit itinéraire pour notre visite. On lui a fait faire le tour des choses intéressantes à voir.

Salut Alain! Arrivée à l'aéroport de Providencia

Petite pause sur le sentier de Morgan head. Il fait chaud par ici!





Après quelques jours à Providencia avec notre copain Alain, on a fait le tour, il est donc temps d'aller découvrir autre chose. La météo est belle, on lève l'ancre pour se rendre à San Andrés qui est située 60 miles plus au Sud.
San Andrés, c'est pas mal plus touristique que Providencia. Il y a du monde ici. Mai parfois c'est bon aussi de voir du monde!
Nous quittons Providencia à 3 heures du matin car nous voulons être certain d'arriver avec une bonne lumière pour nous ancrer. De plus, les vents annoncés ne sont pas bien fort. Sur les douze heures de navigation, nous ne ferons que deux heures de voile, le reste ce fera à moteur.

On arrive finalement à San Andrés à 15h30. On passe juste à côté du très jolie Cayo El Acuario. On se promet bien de venir y faire un tour!

Nous voici, quelques jours plus tard sur Cayo El Acuario. Petite balade de 5 minutes en annexe.

Bien sûr qu'on s'était apporté des breuvages!


C'est en cart de Golf qu'on fait le tour de l'île. Pas rapide, mais c'est pas grave, l'île n'est pas grande, seulement 15km de long par 2km environ. Alain, notre chauffeur désigné pour la journée.





Petite pause sur la pointe sud de l'île.





Visite de l'église Batiste. Son cloché est le plus haut point de l'île. Pour un dollar on peut y monter.

La vue est superbe de là-haut!

Merci Alain pour la photo dans le clocher!

Pendant notre visite, nous avions un gardien pour notre véhicule!
Merci Alain pour la photo



Nous sommes maintenant sur la très jolie petite île qui s'appelle Jonny Cay.

L'eau est d'une couleur incroyable. Oui oui, c'est bien la couleur de l'eau que je regarde!

Salut l'ami! On a passé du bon temps avec toi!

Mercredi le 27 avril, notre amis Alain est retourné au Québec. 
De notre côté, on a décidé de prendre l'opportunité de commander d'ici notre matériel pour notre prochain carénage (Peinture anti-algue, époxi, anode, etc...) Ici à San Andrés, c'est un port franc, il n'y a pas de taxe et de douane sur ce qu'on fait venir. C'est beaucoup plus simple, et surtout moins cher.
Notre matériel devrait arriver par bateau de la Floride, mardi le 23 mai. Après on prend la première fenêtre météo acceptable, direction San Blas, Panama.
Entre temps, on se la coule douce!

Salutations!
Aline et Luc